Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir
Bonjour et bienvenu(e) sur le Rendez-vous International des Barefooteurs, le premier forum non fétichiste consacré aux plaisirs de marcher et courir pieds nus.
Ce message s'affiche car vous n'êtes pas encore inscrit(e) ou vous ne vous êtes pas encore identifié(e).
Pour nous rejoindre et participer activement aux débats sur nos forums, inscrivez vous. Merci



 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 4. Terrains nouveaux et différents v. 1.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patpiedsnu
l'Arpenteur des bois
l'Arpenteur des bois
avatar

Job : Guide nature / rando pieds nus nature et ville

Inscrit(e) le : 18/11/2008
Nombre de messages : 2285

MessageSujet: 4. Terrains nouveaux et différents v. 1.0   Mar 02 Oct 2012, 08:39

Terrains nouveaux et différents
La plupart de l’information abordée dans ce qui précède dans ce chapitre sur la randonnée est basé sur la balade en forêt. Ce qui suit sont des informations plutôt générales pour randonner dans d’autres types de terrain. Une petite mise en garde quand même par rapport aux paragraphes qui suivent, certains types de terrain peuvent nécessiter une étude plus exhaustive préalable par rapport aux dangers éventuels, que ce soit par rapport à la nature du terrain, la faune et/ou la flore régionale. De plus, je ne peux témoigner que de mes expériences personnelles.
Les champs et les clôtures
Assez souvent pendant une balade vous allez utiliser des vieux chemins publiques qui traversent des terrains de culture ou des prairies. Le respect et la politesse envers les propriétaires demandent que vous restez sur les chemins et que vous fermés précieusement les barrières et portiques derrière vous. Votre sécurité en tant que randonneur pieds nus demande aussi d’être des plus vigilants dans les prairies le long des clôtures et lors de passage d’échaliers faites attention aux restes d’anciennes clôtures. Si vous voyez le restant d’un ancien piquet métallique rouillé ils peuvent très bien y en avoir d’autres dans l’alignement. Ils sont parfois difficiles à voir car ils ont quasiment la même couleur que la terre environnante mais en général ils sont bien tranchants. On les trouve trop souvent le long du genre de sentiers mentionnés ici. Souvenez vous que ce qui est construit par l’homme est très souvent plus dangereux que des objets naturels. Alors faites attention où l’homme a modifié le paysage.
Les zones humides
On peut ici bien rassembler tout types de zone humide que ce soient des fagnes, des marais, des tourbières, des prairies humides, des zones côtières ou autres inondables ou tout autre type de zone humide. Il n’est point possible de résumer dans le cadre de ce paragraphe tout les problèmes et dangers que ces milieux peuvent héberger. Dans certains il y a moyen de s’enfoncer et de disparaître à jamais (souvenez-vous les tourbières sont acides et conservent bien, on vous retrouvera peut-être dans 10.000 ans), quand d’autres peuvent très bien être des biotopes où vivent toute sorte de bestioles déplaisants, voir venimeux. Seul quelqu’un avec une connaissance locale peut vous renseigner de manière adéquate. En règle générale ne vous aventurez pas dans des eaux où vous ne voyez pas le fond, il peuvent y avoir des objets dangereux laissés par l’homme ou on peut facilement s’y enfoncer comme dans la vase. Il est peu probable que vous voulez particulièrement aller vous balader dans ce genre de milieu mais pas mal de sentier de randonner, à priori forestier, traversent par moment des zones humides pour augmenter l’aspect environnemental ou paysager. Souvent ces traversés sont équipés de caillebotis en bois et sur ceux-ci il est prudent de bien regarder où on met les pieds et de faire attention aux clous qui dépassent. Un bâton de marche peut être utile dans ce genre de milieu pour tester le terrain et comme appui pour ne pas trop s’enfoncer.
Les bords de mer
Au bord de mer nous trouvons habituellement des plages de sable ou de galets dans le midi. La plupart des gens sont pieds nus mais ce n’est pas pour ça qu’il faut être moins vigilant. Le sable mou peut bien cacher de vilaines choses et les rochers mouillés, souvent couverts d’algues, sont très glissants, même sous des pieds nus.
Terrain rocailleux
En terrain rocailleux il vaut mieux passer sur les plus grosses pierres en marchant sur l’avant pied et dans ce genre de terrain le talon ne touchera que rarement le sol. Testez la pierre où vous allez prendre appui pour vérifier la stabilité, quelque chose qui est beaucoup plus facile pied nu qu’en chaussures. Si il n’y a pas assez de grosses pierres et que vous êtes confronté à la grande marre de gravier il va juste falloir l’endurer, quoi que peut-être très inconfortable ça reste très jouable pour un pied bien entraîné, sinon il y a toujours l’option de la paire de chaussures de secours que vous avez dans le sac. Si vous décidés de l’endurer évitez de le faire par temps très froid.
Il y a beaucoup d’autres types de terrain qui ont leurs particularités mais n’ayant pas d’expérience de ceux là, je ne peux point m’exprimé sur les conditions ou les risques qu’ils impliquent.

_________________________________________________
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao Tseu
Revenir en haut Aller en bas
 
4. Terrains nouveaux et différents v. 1.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir :: Faire connaître notre plaisir :: The Book : Marcher, randonner et courir pieds nus-
Sauter vers: