Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir
Bonjour et bienvenu(e) sur le Rendez-vous International des Barefooteurs, le premier forum non fétichiste consacré aux plaisirs de marcher et courir pieds nus.
Ce message s'affiche car vous n'êtes pas encore inscrit(e) ou vous ne vous êtes pas encore identifié(e).
Pour nous rejoindre et participer activement aux débats sur nos forums, inscrivez vous. Merci



 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 6. L'hiver v. 1.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patpiedsnu
l'Arpenteur des bois
l'Arpenteur des bois
avatar

Sexe : Masculin
Job : Guide nature / rando pieds nus nature et ville

Inscrit(e) le : 18/11/2008
Nombre de messages : 2285

MessageSujet: 6. L'hiver v. 1.0   Mar 02 Oct 2012, 08:41

L’Hiver
Ce chapitre, encore plus que d’autres, est entièrement basé sur mes expériences personnelles, ceux d’un homme d’un age mur et en bonne santé avec plus de trente ans d’expérience sans shoes. Dans nos contrées les hivers sont relativement doux avec quelques jours de gel et éventuellement quelques uns qui sont enneigées. Bien sur il y a des régions avec des hivers bien plus rudes et sur ceux là je ne peux m’exprimer, mais les règles générales doivent être d’application un peu partout.
Il me semble utile de donner ici quelques rappels et conseils quant à la marche pieds nus par grand froid, car elle peut ne pas convenir à tout le monde :
Face à des conditions climatiques extrêmes, le corps humain essaye de limiter au maximum les déperditions de chaleur. L'organisme va ainsi concentrer la circulation sanguine autour des organes vitaux (le cœur, le cerveau), et délaisser les petits vaisseaux sanguins au niveau des mains et des pieds.
Pour produire de la chaleur, il fait travailler les muscles et brûle du glycogène (le carburant stocké dans les muscles) : c'est le rôle du frissonnement. Mais cette réaction ne peut durer que quelques heures en raison de l'épuisement du glycogène et de la fatigue qu'elle entraîne.
Il faut savoir que les femmes sont plus sensibles au froid que les hommes, car leur système de frissonnement est moins efficace, et la vitesse de refroidissement de leurs extrémités (pieds et mains) est plus grande. Et si leur température interne chute moins vite que celle des hommes, elles risquent davantage de subir des lésions dues au froid (engelures, gelures).
Notre corps étant très sensible au froid, les endroits directement exposés (visage, mains et pieds) sont les premiers touchés, d’autant que, pour limiter les déperditions de chaleur, l'organisme concentre la circulation sanguine autour des organes vitaux et délaisse les petits vaisseaux sanguins des extrémités. Si, dans nos foyers, une température de 19°C est préconisée, à l’extérieur, dès que le thermomètre chute au-dessous de zéro, les risques d’infections, de gelures et d’hypothermie grimpent.
Les gelures, quant à elles, sont occasionnées par le refroidissement des tissus et par les troubles circulatoires. Si vous êtes sujet à de simples engourdissements douloureux des doigts, des orteils, des oreilles ou encore du visage… il conviendra de vous mettre au chaud ! En revanche, si des cloques apparaissent, que vos tissus rougissent à l’extrême ou blanchissent, sont privés de toute sensibilité et deviennent durs voire brûlants, vous devrez impérativement consulter pour éviter des lésions allant, pour les cas extrêmes, jusqu’à la gangrène et à l’amputation du membre.
Bien entendu, il est essentiel de protéger les zones fragiles comme le visage, les mains et les pieds. Il est également indispensable de se couvrir la tête car on perd près de 50 % de la chaleur produite par le corps en sortant tête nue !
Mais, au-delà de ces banalités de circonstance, il convient de souligner que les vêtements doivent permettre à l’air de circuler entre les couches afin de favoriser une isolation thermique. En plus, contrairement aux idées reçues, la sudation fragilisera le corps, qui aura dès lors plus de difficultés à garder une température constante. Privilégiez donc les vêtements en laine ou synthétiques, plutôt qu’à base de fibres végétales (coton, lin, chanvre) qui gardent davantage l’humidité et, pour vous protéger du vent, optez pour une dernière couche imperméable.
Enfin, pensez toujours à ôter un maximum de couches, lorsque vous vous mettez à l’abri afin de mieux résister au froid qui vous guettera à ciel découvert !
Et n'oublions pas que le dernier symptôme, paradoxal, des engelures (et pires) est précisément la perte de sensation des pieds : lorsque cela arrive, il est urgent de les remettre au chaud.

La neige fondante, par une journée d’hiver, douce et ensoleillée, est peut-être bien le plus grand bonheur que la nature peut procurer… c’est le pied. C’est un peu une sensation, dans un autre sens mais aussi délicieux, que manger une glace d’excellente qualité. Ces conditions sont assez rares et ne durent en général qu’un seul jour, alors profitez-en à défaut de devoir attendre l’hiver prochain. Cela devrait pouvoir vous procurer quelques kilomètres de randonnée pleine de bonheur. Si par la contrainte d’horaire et de calendrier vous ne pouvez pas libérer vos pieds toute la journée vous devriez quand mêmes leurs en promettre une partie, ne fusse qu’une petite balade dans un parc sur le temps de midi.
Par un temps calme, ensoleillé et 10 °C je peux me promener pendant des kilomètres sans le moindre problème, même s’il reste 3 cm de neige. Par toutes ces mêmes conditions mais avec -3 °C je limiterai à 1,5 km et pas plus de 20 à 25 minutes. S’il fait bien plus froid que ça je me limiterai à juste prendre l’air pendant 5 minutes. Si le sol est parfaitement sec par ces températures là je pourrais faire 2 ou 3 fois la distance en toute sécurité. Par temps froid, un vent soutenu peut aussi être un facteur limitant. VOS LIMITES SONT PROBABLEMENT DIFFÉRENTES DES MIENNES, VOTRE EXPÉRINCE AUSSI, ALORS IL FAUT LES APPROCHER AVEC EXTRÊME PRÉCAUTION.
Il faut toujours prendre au sérieux les indications que le corps nous dicte. L'abandon à tout instant doit être possible dans les conditions extrêmes. Il faut absolument connaître ses limites, et même en connaissance de cause, prendre les précautions nécessaires afin de toujours pouvoir réagir le plus rapidement possible.
Aimer le froid, c'est aussi le craindre à sa juste valeur.
La neige c'est super, on a l'impression de marcher sur une couette, tellement que c'est doux. Il faut néanmoins faire attention à quelques petites choses, comme éviter de ramasser trop de neige sur le dessus des pieds, ce qui refroidit plus vite. La neige qui a re-gelé après une belle journée au soleil est très abrasive et devient assez vite douloureuse. Il faut aussi tenir compte de ses tolérances personnelles, dés que l'on commence à perdre les sensations il faut remettre les shoes ou rentrer pour éviter les engelures, c'est la même chose quand il gèle. Hormis ces quelques petites précautions c'est un vrai bonheur. En rentrant, il faut laisser réchauffer les pieds naturellement et surtout pas les plonger dans l'eau tiède/chaude. Cela peut produire un vilain choc thermique, chose que j'ai appris à mes dépens au tout début que je pratiquais le barefooting hivernal. Par exemple lorsqu'il neige, sortez d'abord en tongs ou petites chaussures légères sans chaussettes pour acclimater avant de se déchausser. Après vous pouvez partir une heure, voir plus, pieds nus pour une promenade sans aucun soucis (avec toutefois des chaussures en secours dans un sac). C'est divin. Le retour dans la maison chauffée n'est pas direct non plus, reste quelque temps dans un endroit frais comme un garage qui n'est pas chauffé.
Partez sur des sentiers que vous connaissez bien et qui sont sans difficultés comme des graviers et des cailloux. Il faut savoir qu’un pied froid est bien plus sensible aux aspérités du sol. Alors un chemin, un peu caillouteux que vous parcourez normalement sans le moindre souci peut par temps froid devenir plus problématique, voir non négociable, d’où la nécessité du sac de secours, que je préconise par ailleurs toujours quand vous partez en randonnée.

_________________________________________________
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao Tseu
Revenir en haut Aller en bas
 
6. L'hiver v. 1.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir :: Faire connaître notre plaisir :: The Book : Marcher, randonner et courir pieds nus-
Sauter vers: