Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir
Bonjour et bienvenu(e) sur le Rendez-vous International des Barefooteurs, le premier forum non fétichiste consacré aux plaisirs de marcher et courir pieds nus.
Ce message s'affiche car vous n'êtes pas encore inscrit(e) ou vous ne vous êtes pas encore identifié(e).
Pour nous rejoindre et participer activement aux débats sur nos forums, inscrivez vous. Merci



 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mer 14 Fév - 14:06

Je comprends tout à fait. C’est pas évident car je veux éviter les trucs bateaux qui se répètent dans tous les articles. Donc je cherches des pistes un peu plus complexes avec des sources variées qui justifie un corpus étoffé. Mais je pense qu’une fois que j’aurai l’ensemble du travail sous les yeux, ce sera plus simple d’élaguer, d’éviter les répétions et de combler les manques importants, s’il y en a. De toute façon tant que j’ai la tête dans le guidon, je ne peux pas faire de correction. J’aurai besoin de prendre un peu de distance et de lister vos remarques pour y réfléchir à tête reposer et les utiliser à bon escient.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mer 14 Fév - 16:50

3. Une histoire récente
3.1 Quelles origines au mouvement « barefoot » ?
Lors de mes recherches sur internet, j'ai trouvé un site fort bien documenté.C'est la « Society for Barefoot Living » créée en 1994 aux Etats-Unis. J'y ai appris que des panneaux « No Shoes, No Service » ont été mis en place là-bas et sont toujours d'actualité, alors qu'il est expliqué qu'aucune loi n'interdit le « barefooting ». J'ai pensé qu'il serait judicieux de citer un de leur article pour tenter de saisir une des origines plausibles à ce mouvement de société.


« Du milieu des années 1960 au début des années 1970, deux importants changements sociaux et politiques se produisaient aux Etats.Unis. Une sous culture anti-establishment, de la plupart, des jeunes gens appelés « hippies » a commencé à se développer, dont les modes de vie alternative et la façon de s'habiller. Qui incluaient parfois les pieds nus, étaient généralement opposés à ce que l'Amérique dominante était jusque là. Certains américains conservateurs considéraient ces gens avec beaucoup de dédain, principalement à cause de leur tenue vestimentaire. De plus, à peu près au même moment, les Etats-Unis étaient engagés dans une guerre qui devenait de plus en plus impopulaire. » (1) Je me permets d'ajouter la fin de l'article qui éclaire mon choix. « Il est intéressant que durant cette période, bien que le mouvement hippie se soit étendu à d'autres parties du monde, aucun autre pays n'a semblé éprouver le même bouleversement politique et la même inimitié qui a eu lieu aux Etats-Unis durant cette période. Donc, apparemment pour cette raison, aucun autre pays n'a commencé à afficher des signes (panneaux plutôt, c'est une traduction internet) ; ainsi les autres parties du monde n'ont jamais été endoctrinées en croyant que les pieds nus sont une mauvaise chose.»(1 ') Je mettrai un bémol sur la dernière partie de la citation en vous renvoyant au point 3.3 où j'aborderai une situation qui a eu lieu en France. Mais pour clore cette première partie, on aura compris que les Etats-Unis sont à l'origine du mouvement en Europe. Même s'il ne faut pas omettre que la pauvreté en Europe faisait certainement des barefooteurs malgré eux mais c'est une autre histoire et je dois faire des choix.
3.2. Depuis quand et où en Europe ?
Ici je ne citerai qu'un livre, le seul en français sur le barefoot, justement pour quitter le continent américain qui regorge de publications, mais vous verrez que l'on y reviendra vite. « Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le « courir naturel » a une histoire très récente. » (2) « Le développement de la course à pied en tant que loisir de masse date de la fin des années 70 avec l'apparition du jogging. » (2') Comme la série de citations suivantes est un peu longue, je me permets de faire un résumé de l'histoire.
Au milieu des années 70, une théorie sans fondement scientifique a justifié une augmentation de l'amortit qui n'a pas arrêter de croître. Mais dans les années 80, il y a une hausse de lésions constatées chez les coureurs du dimanche. Au début des années 90, des scientifiques constatent que les chaussures les moins amorties créent moins de blessures.
1, 1'. www.barefooters.org/barefoot-faq-q21/
2, 2'. p.17, idem,F.Brossard, D. Dubois, barefoot et minimalisme
Mais c'est en 2009 qu'un professeur en biomécanique tend à prouver que la foulée médio pied (avant pied sans ajouter d'amorti) serait moins traumatisante que la foulée talon avec amorti ajouté. Cette historique est important pour comprendre l'origine de l'engouement en Europe. «  C'est à partir de cette étude que Christopher Mc Dougall a construit la colonne vertébrale de son « Born to Run », qui est, en quelque sorte, le Livre des origines du mouvement minimaliste. Etude qu'il confronte longuement à son cas personnel, mais aussi à celui d'une tribu indienne du Mexique, les Tarahumaras, capables de courir des heures dans les montagnes, chaussés de simple sandales. » (1) Nous reviendrons sur le sujet du chaussage minimaliste au point 5.1.
3.3. Quels pays avant-gardistes ?
Comme vous l'aurez compris au fil de ce chapitre, les Etats-Unis semblent être en tête du classement, ceci en tenant compte d'une approche limitée ici à l'Occident. « Selon un article paru en 2009 dans le Globe and Mail de Toronto, cette mode d'être sans chaussures gagne du terrain de façon étonnante. Jennifer Yang a écrit que « la page des fans de Facebook Being Barefoot se vante d'avoir plus de 2 millions de fans »...Sur Internet, le « style de vie pieds nus » est en pleine expansion, avec des abonnés qui surfent sur des sites que The Society for Barefoot Living, qui comptent plus de 1200 membres, » (2) Je n'ai pas pu résister à utiliser cette citation car les chiffres sont assez rares et donc appréciés !
D'après un barefooter français interviewé dans un journal régional : « Cette activité reste aujourd'hui beaucoup plus renommée dans les pays du nord de l'Europe ( l'Allemagne, la Belgique…) et aux Etats-Unis et peu développée en France. » (3) Pourtant ça a l'air de bouger pas mal en France et en Suisse, nous aurons l'occasion d'y revenir, entre autre au point 5.3.
1. p.21, F.Brossard et D. Dubois, barefoot & minimalisme
2. p.140, C. Ober, S.T. Sinatra, M.D.,M.Zucker, Connectez-vous à la Terre
3. art presse L. Godard, 288.11.2017, Ouest France éd pays de retz, Le bonheur est dans le pied
Mais je n'oublie pas de revenir à l'histoire des panneaux interdisant les pieds nus aux USA (cf. 3.1). A Besançon, un marcheur pieds nus de 33 ans a été interdit d'entrée dans la citadelle. Ce jeune ingénieur en informatique et professeur de danse a porté plainte pour cela au tribunal, qui l'a rejeté,
« ...jugeant que cette interdiction visait le respect des règles de sécurité, d'hygiène et de civilité. Le marcheur se dit victime d'un interdit aberrant et dénonce un jugement protecteur et paternaliste. Il a fait appel à cette décision et se dit prêt à aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme. »(1)
Je termine ce chapitre avec une question qui restera sans réponse pour l'instant. Comment considérer une société qui interdit de déambuler pieds nus sans avoir édicté de loi à cet effet ? 
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mer 14 Fév - 16:57


    4. Quels interêts et risques pour les « barefooteurs » ?


4.1. Physiques


Le pied est un organe de support, de mouvement et ce qui nous intéresse ici particulièrement, un organe sensitif. « Le pieds dispose en abondance d'organes sensitifs divers. Au niveau de la peau, ils enregistrent la température, l'humidité, les pressions subies… Des récepteurs spécifiques mesurent la tension des ligaments et chaque muscle dispose de son propre appareil de mesure qui enregistre en permanence le tonus et le degré de contraction.Toutes ces informations transitent vers le cerveau...qui en déduit l'état du terrain, la position du pied par rapport au sol et au centre de gravité. Sur la base de ces informations, il déclenche des mouvements destinés à maintenir l'équilibre et à assurer le déplacement du corps dans l'espace ».(2) Cela semble évident mais en général, nous sommes inconscient de tout ce processus et nous y reviendrons au point 4.2.. « Notons au passage que la chaussure se comporte comme un filtre, protecteur certes, mais réducteur...Laissons donc, lorsque le terrain le permet, nos enfants courir pieds nus et n'hésitons pas à les imiter ! »(2 ')


1. art presse 03.06.2016 AFP- Le Point, Michaël Lechantre, le marcheur aux pieds nus,.. »
2., 2'., p.36-37, Dr Bénichou et Dr Libotte, Le livre du pied et de la marche


D'après l'ensemble des sources lues, les intérêts sont multiples sur le plan physique. Cela renforce la musculature des pieds, tout en diminuant les douleurs au niveau des genoux, des hanches et du dos. Cela augmente la tolérance à la sensibilité superficielle et procure des effets à la fois énergisants et relaxants.
Mais attention, la la course pieds nus doit s'appréhender très progressivement, faute de quoi des fractures de fatigue des métatarsiens peuvent survenir. La personne désireuse d'aller pieds nus doit aussi être sûre de son bon état de santé général. Toute défaillance neuropathique lié à un diabète ou une autre maladie, ainsi qu'un système immunitaire affaiblit, à cause d'un un traitement anticancérigène par exemple, peuvent causer une augmentation des risques d'infection dus à des blessures et ensuite des retard de cicatrisation. L'on se doit de leur déconseiller la marche pieds nus mais par ailleurs, s'assurer que leur chaussant soit adéquat. Ce qui m'interroge parfois sur la balance bénéfice-risque entre le pied nu et le chaussage.


4.2. Psychologiques


Si nous sommes en général inconscient de tout le processus physique de la marche et de la course, les pieds nus vont se charger de nous rendre plus conscient. Puisque tout est ressenti sans filtre, je pense que cela crée un éveil à soi-même. Une conscience stimulée par le contact directe avec le sol qui procure un plaisir d'être en contact avec la Terre (cf.chap 6).
Je cite en résumé un passage « éloge de la marche consciente » qui image l'idée de ce point. « Il faut marcher pieds nus… moyen merveilleux de rentrer dans la conscience de notre verticalité, de notre respiration, de notre être tout entier...être dans l'apaisement du corps pour libérer l'esprit. » (1)
C'est simplement dit et cela permet de comprendre que le pire risque ici serait peut-être de prendre goût à la déambulation pieds nus et d'avoir de plus en plus de peine à trouver du plaisir à se chausser.


1. p.201, Claudine Vié, Mots de pieds


4.3. Philosophiques


Nous pourrions remplacer le « je pense donc je suis » de Descarte par « j'avance pieds nus donc je suis », en effet la pratique du barefoot peut avoir une portée philosophique. La notion de liberté est primordiale dans cette approche. « La marche est une voie de déconditionnement du regard, elle fraie non seulement dans l'espace, mais en soi, elle mène à parcourir les sinuosités du monde et les siennes propres dans un état de réceptivité, d'alliance. Géographie du dehors qui rejoint celle de l'intériorité en la libérant des contraintes sociales ordinaires. » (1)
Comme je ne vois pas de risque à relevé concernant ce point, si ce n'est peut-être, celui de risquer de passer à côté d'expériences enrichissantes de peur du « qu'en dira-t'on » ou autres tracas inutiles qui sapent la quête de liberté. Je citerai un article qui fait le lien entre les trois points de ce chapitre. « Marcher consciemment en douceur, c'est une façon agréable de pratiquer une sorte de réflexologie plantaire aux multiples bienfaits. Pour cela, faites comme Aristote, marchez pieds nus, à condition de commencer sur des terrains comme l'herbe, le sable, dans l'eau... ».(2)


1. p. 162. David Le Breton, Eloge de la marche
2. p. 38 Daniel Zanin, Rectoverseau, Marcher, c'est le pied
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mer 14 Fév - 17:25


    4. Quels interêts et risques pour les « barefooteurs » ?







4.1. Physiques






Le pied est un organe de support, de mouvement et ce qui nous intéresse ici particulièrement, un organe sensitif. « Le pieds dispose en abondance d'organes sensitifs divers. Au niveau de la peau, ils enregistrent la température, l'humidité, les pressions subies… Des récepteurs spécifiques mesurent la tension des ligaments et chaque muscle dispose de son propre appareil de mesure qui enregistre en permanence le tonus et le degré de contraction.Toutes ces informations transitent vers le cerveau...qui en déduit l'état du terrain, la position du pied par rapport au sol et au centre de gravité. Sur la base de ces informations, il déclenche des mouvements destinés à maintenir l'équilibre et à assurer le déplacement du corps dans l'espace ».(2) Cela semble évident mais en général, nous sommes inconscient de tout ce processus et nous y reviendrons au point 4.2.. « Notons au passage que la chaussure se comporte comme un filtre, protecteur certes, mais réducteur...Laissons donc, lorsque le terrain le permet, nos enfants courir pieds nus et n'hésitons pas à les imiter ! »(2 ')
1. art presse 03.06.2016 AFP- Le Point, Michaël Lechantre, le marcheur aux pieds nus,.. »
2., 2'., p.36-37, Dr Bénichou et Dr Libotte, Le livre du pied et de la marche
D'après l'ensemble des sources lues, les intérêts sont multiples sur le plan physique. Cela renforce la musculature des pieds, tout en diminuant les douleurs au niveau des genoux, des hanches et du dos. Cela augmente la tolérance à la sensibilité superficielle et procure des effets à la fois énergisants et relaxants.



Mais attention, la la course pieds nus doit s'appréhender très progressivement, faute de quoi des fractures de fatigue des métatarsiens peuvent survenir. La personne désireuse d'aller pieds nus doit aussi être sûre de son bon état de santé général. Toute défaillance neuropathique lié à un diabète ou une autre maladie, ainsi qu'un système immunitaire affaiblit, à cause d'un un traitement anticancérigène par exemple, peuvent causer une augmentation des risques d'infection dus à des blessures et ensuite des retard de cicatrisation. L'on se doit de leur déconseiller la marche pieds nus mais par ailleurs, s'assurer que leur chaussant soit adéquat. Ce qui m'interroge parfois sur la balance bénéfice-risque entre le pied nu et le chaussage.






4.2. Psychologiques






Si nous sommes en général inconscient de tout le processus physique de la marche et de la course, les pieds nus vont se charger de nous rendre plus conscient. Puisque tout est ressenti sans filtre, je pense que cela crée un éveil à soi-même. Une conscience stimulée par le contact directe avec le sol qui procure un plaisir d'être en contact avec la Terre (cf.chap 6).



Je cite en résumé un passage « éloge de la marche consciente » qui image l'idée de ce point. « Il faut marcher pieds nus… moyen merveilleux de rentrer dans la conscience de notre verticalité, de notre respiration, de notre être tout entier...être dans l'apaisement du corps pour libérer l'esprit. » (1)



C'est simplement dit et cela permet de comprendre que le pire risque ici serait peut-être de prendre goût à la déambulation pieds nus et d'avoir de plus en plus de peine à trouver du plaisir à se chausser.






1. p.201, Claudine Vié, Mots de pieds
4.3. Philosophiques









Nous pourrions remplacer le « je pense donc je suis » de Descarte par « j'avance pieds nus donc je suis », en effet la pratique du barefoot peut avoir une portée philosophique. La notion de liberté est primordiale dans cette approche. « La marche est une voie de déconditionnement du regard, elle fraie non seulement dans l'espace, mais en soi, elle mène à parcourir les sinuosités du monde et les siennes propres dans un état de réceptivité, d'alliance. Géographie du dehors qui rejoint celle de l'intériorité en la libérant des contraintes sociales ordinaires. » (1)



Comme je ne vois pas de risque à relevé concernant ce point, si ce n'est peut-être, celui de risquer de passer à côté d'expériences enrichissantes de peur du « qu'en dira-t'on » ou autres tracas inutiles qui sapent la quête de liberté. Je citerai un article qui fait le lien entre les trois points de ce chapitre. « Marcher consciemment en douceur, c'est une façon agréable de pratiquer une sorte de réflexologie plantaire aux multiples bienfaits. Pour cela, faites comme Aristote, marchez pieds nus, à condition de commencer sur des terrains comme l'herbe, le sable, dans l'eau... ».(2)






































1. p. 162. David Le Breton, Eloge de la marche
2. p. 38 Daniel Zanin, Rectoverseau, Marcher, c'est le pied
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mer 14 Fév - 23:05

@Piedsmobiles a écrit:
C’est pas évident car je veux éviter les trucs bateaux qui se répètent dans tous les articles. Donc je cherche des pistes un peu plus complexes avec des sources variées qui justifie un corpus étoffé.

Je conçois que c'est un choix difficile. Le risque avec les "pistes un peu plus complexes", c'est qu'elles soient plus anecdotiques que représentatives, et il me semble que ce n'est pas ton sujet que de traiter l'exception... Même si chaque barefooter a son destin propre et une pratique spécifique, il y a quand même des schémas (de motivation et de pratique) assez classiques, qu'on va forcément retrouver sur les sites et dans les articles, contrairement à certains parcours atypiques (comme le mien, mais pas seulement).

J'ai bien compris que ton travail est très "encadré", est soumis à des étapes de validation, etc, ce qui ne te donne sans doute pas beaucoup de marge de manœuvre (je connais le problème, ma thèse a failli ne pas passer à cause de considérations jugées trop provocantes). Mais je suppose que, au-delà de ces contraintes, tu as envie de dire quelque chose ? J'espère que cette question contribuera à éclairer (au moins un peu) tes choix...

Bon courage ! Zen


_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
FAB
le Schtroumpf à lunettes
Administrateur
le Schtroumpf à lunettesAdministrateur
avatar

Age : 53
Sexe : Masculin
Job : Employé administratif

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 01/10/2007
Nombre de messages : 12039

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 5:51

Oui, bon courage, c'est un sacré boulot que tu as fait là top!

Concernant l'histoire de Besançon, nous en avions débattu à l'époque 

http://www.le-rib.com/t3865-un-barefooteur-strasbourgeois-saisi-un-tribunal

Concernant les risques, je pense même si c'est assez évident, qu'il faut mentionner les
températures au sol (Risque de brûlures si très chaud et d'engelures si très froid)

_________________________________________________
sans schtroumpf, la schtroumpf est plus schtroumpf
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 17:37

5. Comment les médias et le commerce s'emparent du mouvement ?

5.1. Chaussage

« Parfois on a juste l'impression que le progrès avance à reculons. Hier encore, on croyait que le meilleur moyen d'améliorer sa foulée, c'était d'enfiler des baskets...dignes d'un vaisseau spatial. Aujourd'hui, le dernier cri, c'est de courir avec...ses pieds. Baskets ultra-light… Ce retour à la nature du pieds fait beaucoup d'émules aux Etats-Unis, où il va même engendrer des clubs… Objectif : se rapprocher du coureur primitif, fût-il imaginaire. Mais aussi boycotter les grandes marques du sport, refuser leur technicité, voire s'opposer à la mondialisation qu'elles encouragent. »(3)

Puis dans le même article, un patron suisse d'un réseau de magasin de sport, spécialisé en matériel pour joggeurs, explique : « Certaines innovations sont contre-productives, voire dangereuses… Ces chaussures procurent des sensations agréables, on est moins déconnecté du sol.

Mais même un coureur aguerri doit s'attendre à des douleurs car elles intensifient le travail musculaire...Le plus souvent les chaussures minimalistes sont proposées dans la même gamme de prix que celles qui ont des semelles renforcées, alors qu'elles vont s'user deux fois plus rapidement. ». «  Comme quoi courir le pied léger, c'est aussi, parfois, emboîter le pas du marketing. »(3')


Ce n'est pas parce que la mode impose un diktat suivi par des fans qu'il faut cesser de réfléchir. La marge entre le désir de révolutionner le monde des premiers et le pragmatisme des seconds, du style : « à quoi ça sert, comment ça marche, combien ça coûte et ça dure longtemps ? », il n'y a peut-être qu'un pas de géant qui séparent les mentalités entre les Etats-Unis et l'ancien continent.


5.2. Tendances, mode, « people »


Beaucoup de célébrités s'affichent pieds nus. Mais sont-elles pour autant des marcheurs pieds nus ? Je ne le pense pas. Le fait d'être sur scène ou sur un plateau télévisé pieds nus, est à mon avis, un moyen de montrer au public que l'on est proche de la nature, de soi et des autres, donc accessibles aux fans. Par contre le fait de voir des personnes connues pieds nus créé certainement un effet boule de neige qui donne envie de se déchausser (en l'occurrence, certains ne craignent pas la neige pieds nus).


L'essentiel ici, plutôt que de faire défiler les noms de personnes célèbres, est de réaliser à quel point les pieds nus sont devenus tendance dans le monde du spectacle. Mais entre la scène et la réalité, il y a un monde et je ne pense pas que les barefooteurs, assidus et inconnus du grand public, soient perçus comme des stars par les badauds chaussés.


Enfin, si je devais cité un nom marquant dans l'aventure « barefoot », que je traverse intellectuellement depuis quelques mois, ce serait celui de l'étoile filante éthiopienne, Abebe Bikila qui a remporté la médaille d'or aux jeux olympiques de Rome en courant un marathon pieds nus. D'ailleurs, le commerce se sera bien emparé de sa lumière en mouvement !


5.3. Nouveaux sentiers


Un sujet qui fait du bien, rien que de l'étudier. C'est impressionnant. Rien que pour la Suisse et seulement selon une méthode nommée Kneipp, il existe 23 endroits où pratiquer la balade sensitive sans chaussures. Cette méthode, créée par un prêtre bavarois à la fin du 19ème siècle, est « une manière d'envisager l'existence dans laquelle l'homme est inséparable de son environnement et de ses habitudes de vie. »(1). Nous y reviendrons au point 6.2.


1.Migros mag. 43, 22.10.2012, Maureen Martinez, Piedsnus sur le sentier


Concrètement ces sentiers forment une boucle de 2 km qui propose un parcours jalonné de surfaces, matières et eaux de sources froide. Ces itinéraires, en place depuis environ 6 ans, semblent trouver du succès auprès d'un public varié.


Il est donc intéressant de constater l'aspect récent de ces sentiers en sachant qu'ils existent sous de multiples formes en France, en Belgique, en Allemagne et en Autriche, pour ne parler que de l'Europe. Enfin, je n'ai aucune idée du côté rentable ou non de ces nouveaux sentiers. Une chose est sûre, c'est que sur le plan de la santé, cela rapporte en tout cas du bien être et j'imagine que s'il y en a de plus en plus, c'est que la demande est en bonne marche !




3, p. 32, Magali Dubey, Air du Temps, Le Temps, 10.06.2011, Courir les doigts de pied en éventail
Revenir en haut Aller en bas
françois
le Fakir de Provence
Modérateur
le Fakir de ProvenceModérateur
avatar

Age : 68
Sexe : Masculin
Job : Retraite! Pratique le vol à voile

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/09/2012
Nombre de messages : 9091

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 19:37

Si les pieds nus sont une petite mode dans le spectacle, je ne crois pas qu'elle puisse jamais gagner le grand public
pour un usage quotidien. La course pieds nus (ou en minimalistes) intéresse cependant les coureurs mais il me semble
que cela reste assez marginal pour l'instant.

Mais les avis peuvent différer !
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 21:26

@Piedsmobiles a écrit:
Enfin, je n'ai aucune idée du côté rentable ou non de ces nouveaux sentiers. Une chose est sûre, c'est que sur le plan de la santé, cela rapporte en tout cas du bien être et j'imagine que s'il y en a de plus en plus, c'est que la demande est en bonne marche !

Pour la rentabilité, je pense que certains sentiers ne sont pas un business (ou intégrés à un business), donc pour ceux-ci la question ne se pose pas. Pour les autres, je ne sais pas non plus, mais j'imagine que la situation est assez différente selon qu'ils sont une activité parmi d'autres au sein d'un site de loisirs, ou indépendants.

De toutes façons, même s'ils ont le mérite d'exister, le lien entre ces sentiers et la pratique (plus ou moins régulière) du barefooting est sans doute très faible. Je pense que pour l'immense majorité de leurs visiteurs ça restera une expérience ponctuelle, qui ne débouchera pas sur un changement de comportement.

_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
Julia_L
Capitaine Fracasse
Modératrice
Capitaine FracasseModératrice
avatar

Age : 30
Sexe : Féminin
Job : Juriste d'entreprise et Analyste financière

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/06/2016
Nombre de messages : 776

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 22:38

Je suis du même avis.

_________________________________________________
"Ingen kan gömma sig från branden på bröstet utan att hans kläder inte bränna." (proverbe lapon)
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Jeu 15 Fév - 23:04

Ok, merci à tous, je tiendrai compte de vos remarques. J’essaie juste de finir le dernier chapitre demain. Je ferai encore une conclusion provisoire, comme tout le reste d’ailleurs, afin de rendre le tout lundi. Ensuite je reprendrai l’ensemble en éliminant ce qui est trop à côté de la plaque, en révisant les points incomplets et en ajoutant des choses importantes que j’ai zappé. Je vous avoue que j’ai l’impression un peu désagréable d’être passablement larguée. Mais je tiens à mener à bien ce projet et à profiter du temps restant pour l’améliorer. N’hésitez vraiment pas à dire ce que vous pensez sans avoir peur de me vexer. S’il y a des trucs nuls, faut me le dire. Ça me rend service, vraiment. Portez-vous bien.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
FAB
le Schtroumpf à lunettes
Administrateur
le Schtroumpf à lunettesAdministrateur
avatar

Age : 53
Sexe : Masculin
Job : Employé administratif

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 01/10/2007
Nombre de messages : 12039

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 16 Fév - 5:34

Je ne suis pas trop d'accord avec la partie 5.2

" Beaucoup de célébrités s'affichent pieds nus. Mais sont-elles pour autant des marcheurs pieds nus ?
Je ne le pense pas. Le fait d'être sur scène ou sur un plateau télévisé pieds nus, est à mon avis,
un moyen de montrer au public que l'on est proche de la nature, de soi et des autres, donc accessibles aux fans"

Je ne pense pas que le fait d'être pieds nus "indoor" (scène, plateau télé) soit en rapport avec le fait d'être proche
de la nature, ni de se rendre plus accessibles aux fans.

A mon avis, ce sont juste des personnes qui sont à l'aise pieds nus (comme beaucoup de personnes chez elles)

Je ne pense pas qu'elles cherchent à montrer quoi que ce soit de particulier, c'est juste leur "façon d'être".
Pour elles, il n'y a aucun manque de respect, c'est "naturel".

Après, en creusant, il est possible pour certaines stars que ça soit une façon de faire un mini buzz,
de se faire remarquer (pour la télé)       

Pour le reste, même je ne suis pas forcément d'accord avec tout , l'intérêt de ton travail réside dans une approche de
quelqu'un qui découvre le "phénomène" avec toute l'objectivité d'un regard extérieur au mouvement "barefooting".

Si chacun avait dû écrire les mêmes 10 pages, je suis sûr que chacun aurait rendu un travail différent parce qu'il y a
beaucoup de profils parmi les barefooteurs.

Et je pense que chacun ici, a réagi sur les choses qui lui semblait "fausses"

On croise les doigts pour que ton travail plaise à ta hiérarchie top!

_________________________________________________
sans schtroumpf, la schtroumpf est plus schtroumpf
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 16 Fév - 12:59

Merci beaucoup Fab, oui, je vous poste encore le dernier chapitre et j’attends de voir les critiques de la prof avant de revoir l’ensemble à la lumière de vos remarques... et des siennes évidemment. Vraiment n’hésitez pas à être critique. Bonne journée

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 16 Fév - 15:39


    6. Société en mutation ?




6.1. Besoin de reconnexion ?


A l'heure où la majorité des personnes, dans notre société, passent des heures connectés à internet, la question est de chercher à savoir si le fait de marcher ou courir pieds nus offre un autre type de connexion que ce que la société de consommation propose. En d'autres termes, est-ce que le mouvement du barefooting a un lien avec le fait que nous, occidentaux, soyons hyper-connectés ?


Alors, bien sûr qu'internet permet d'avoir accès aux forums de discussions et d'échanges sur le sujet, ce qui est fabuleux. Mais le besoin d'aller pieds nus, ne serait-il pas aussi une sorte d'antidote au fait d'être « scotché » à ces appareils connectés ?


L'engouement pour ce mouvement ne pourrait-il pas être un signe des temps où l'être nécessite un nouveau type de connexion, non virtuel, libre et gratuit, avec lui-même et son prochain en chaire et en os ?


A contrario, peut-être que si les barefooteurs ne sont encore pas très nombreux (je serai bien emprunté de les dénombrer d'ailleurs), signifie que la majorité des gens n'ont aucune envie d'aller tester leurs capteurs sensoriels et se satisfont de leur confort sécurisant. Ceci sans jugement aucun, car je fais partie des derniers jusqu'à nouvel avis.


Mais sur le plan de la santé, le fait de découvrir ses pieds au sens propre et figuré, doit permettre une réelle connexion à soi-même et engendrer, plaisir, stimulation, détente et meilleur connaissance de soi. Donc à moins de problèmes de santé comme vu plus haut, il serait bon de tenter l'expérience progressivement, de quitter un peu ses écrans et ses « filtres » plantaires pour tester le barefooting.




6.2. Si l'écologie passait par soi ?


L'écologie est un mot très en vogue vu la prise de conscience générale de l'état de dégradation de la planète. Mais qu'en est-il de l'individu ? Est-ce une bonne idée de se déchausser pour aller réfléchir à tout ça ? Du point de vue de la podologue, la réponse est oui.


Premièrement, il paraît que la Terre est généreuse de ses ions négatifs, qui sont excellents pour lutter contre les radicaux libres liés à la pollution. Il ne risque pas d'y avoir de coupure d'électricité entre nos pieds nus et notre chère planète, pourquoi ne pas en profiter ?


Secondement, s'il existe un moyen simple, accessible, gratuit et sans risque (avec prudence) de s'aérer les racines via les pieds (ils sont notre base, notre socle et plus profondément, nos racines), c'est un bon plan pour s'occuper de notre propre écologie.


Finalement, la personne qui fait une démarche pour améliorer sa qualité de vie, se sent mieux. Cette dernière, étant plus détendue et ancrée, sera moins polluante pour son prochain. Alors que la personne malheureuse, à l'étroit dans ses chaussures, qui ne laisse aucune chance à son être de s'épanouir, risque d'être beaucoup plus polluante pour son entourage (sur le plan énergétique et émotionnel donc).


Dernier point, merci aux barefooteurs du monde, pour leur consommation décroissante de chaussures (malgré le bémol cité au point 5.1 sur l'usure des chaussures minimalistes, mais qui ne concernent pas les puristes de la marche et ou course pieds nus), quand on sait dans quelles conditions la plupart sont fabriquées. Ils font acte d'écologie, voir le magazine suivant. (1)




6.3. L'esprit collectif en marche




Nous voici à la fin de cette petite recherche et ce point est parfait pour clore ce travail. En effet, la démarche a été, depuis le départ, de proposer le partage de cette enquête au sein d'un forum de barefooteurs ( Le Rendez-vous International des Barefooteurs : www.le rib..com).


Ces derniers, comme je l'ai dit dans le projet d'élaboration, ont été très accueillants et ouverts à ma proposition. Quelques uns se donnent la peine de commenter mes écrits, ce qui ne manquera pas d'améliorer ce travail et je les en remercie beaucoup.


Il y a, c'est certain, un esprit collectif en marche concernant le phénomène de société en question. Cela s'observe en constatant qu'il existe maints rendez-vous organisés de barefooteurs à travers le monde pour aller marcher ensemble. C'est un mouvement de groupe très rassurant concernant l'humanité de notre société.


1. Numéro spécial sur l'industrie de la chaussure de Public Eye, le magazine numéro 5, d'avril 2017 sur www.publiceye.ch
En effet, là où les médias distillent un sentiment d'insécurité grandissant, le simple fait que des personnes se retrouvent sans forcément se connaître, pour partager un moment d'échange dans la confiance est merveilleux. Car il est bien connu que les petits ruisseaux font les grandes rivières et que tous ces petits groupes, à force, cela fait du monde dans l'atmosphère.


Finalement, les bonnes énergies sont toujours bienvenues ici-bas. Les sources s'accordent à dire que le phénomène est expansif. Si c'est vraiment la cas et qu'il n'est pas juste une mode passagère (j'entends les hurlements des barefooteurs d'ici). Il ne peut qu'apporter un souffle positif à notre société un peu trop inquiète par l'état du monde et un brin sclérosée par le manque de mouvement et le trop plein de consommation.
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 16 Fév - 21:11

@FAB a écrit:
Je ne suis pas trop d'accord avec la partie 5.2
(...)

Je ne pense pas que le fait d'être pieds nus "indoor" (scène, plateau télé) soit en rapport avec le fait d'être proche de la nature, ni de se rendre plus accessibles aux fans.

En y repensant, je suis aussi très moyennement d'accord.
Il me semble assez probable que, parmi les stars qui s'affichent plus ou moins régulièrement pieds nus, il y a tous les cas de figures. Pour certain(e)s c'est sans doute assez naturel, pour d'autres un moyen comme un autre de faire le buzz, avec (entre les deux) celles et ceux qui manifestent de cette façon leur "cool attitude" (réelle ou supposée) ou qui en font une sorte de "signature" sans lien direct avec ce que nous appelons le barefooting (un peu comme JL avec ses photographies).

_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
françois
le Fakir de Provence
Modérateur
le Fakir de ProvenceModérateur
avatar

Age : 68
Sexe : Masculin
Job : Retraite! Pratique le vol à voile

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/09/2012
Nombre de messages : 9091

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Sam 17 Fév - 9:40

On dira que c'est mieux que rien, mais que ce n'est pas très significatif de notre spécificité. Par contre les artistes
peuvent éventuellement donner un côté sympathique au barefouting donc globalement une meilleure acceptation par
le public (le nôtre!).
Revenir en haut Aller en bas
FAB
le Schtroumpf à lunettes
Administrateur
le Schtroumpf à lunettesAdministrateur
avatar

Age : 53
Sexe : Masculin
Job : Employé administratif

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 01/10/2007
Nombre de messages : 12039

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Lun 19 Fév - 5:58

C'est vrai que cela ne nous nuit pas et donne un (petit) coup de pieds dans la fourmilière
des idées reçues: pieds nus = pauvre / exclus de la société / marginal ...

Piémo a fait du bon boulot, il ne reste plus si les températures le permettent de faire
un test "barefoot" avant de rendre la copie finale. Ca n'est pas indispensable, mais cela 
crédibiliserait, je pense, un peu plus le travail en ajoutant une touche de "vécu" aux différents
documents dénichés.

_________________________________________________
sans schtroumpf, la schtroumpf est plus schtroumpf
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Lun 19 Fév - 13:22

Oui, rien ne vaut le vécu ! Wink

_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
Julia_L
Capitaine Fracasse
Modératrice
Capitaine FracasseModératrice
avatar

Age : 30
Sexe : Féminin
Job : Juriste d'entreprise et Analyste financière

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/06/2016
Nombre de messages : 776

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 23 Fév - 1:39

Oui. Je pense que le récit d'un ressenti vécu pourrait faire une belle conclusion !
Mais cela pose deux questions :
- Piémo est-elle prête à se livrer à cette expérience ?
- Et est-ce que c'est acceptable dans son contexte très "académique" ?

_________________________________________________
"Ingen kan gömma sig från branden på bröstet utan att hans kläder inte bränna." (proverbe lapon)
Revenir en haut Aller en bas
FAB
le Schtroumpf à lunettes
Administrateur
le Schtroumpf à lunettesAdministrateur
avatar

Age : 53
Sexe : Masculin
Job : Employé administratif

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 01/10/2007
Nombre de messages : 12039

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 23 Fév - 5:42

En effet, bonne idée que d'utiliser une (éventuelle) petite expérience personnelle 
pour la conclusion top!

_________________________________________________
sans schtroumpf, la schtroumpf est plus schtroumpf
Revenir en haut Aller en bas
françois
le Fakir de Provence
Modérateur
le Fakir de ProvenceModérateur
avatar

Age : 68
Sexe : Masculin
Job : Retraite! Pratique le vol à voile

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/09/2012
Nombre de messages : 9091

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Ven 23 Fév - 17:45

Julia a écrit:
Et est-ce que c'est acceptable dans son contexte très "académique"
Sans aller jusqu'à raconter une expérience, la tenter peut aider à affiner certains points et en proposant juste
une évocation pour signifier au lecteur que ce qu'ils lisent ne sort pas intégralement d'informations livresques
ou internetesques (j'aime les mauvais néologismes), ça gagnerait peut être en crédibilité
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Sam 24 Fév - 15:12

Bonjour et merci pour vos commentaires, juste à l’attention de François, je me suis quand même donnée la peine d’écrire tout le dernier chapitre sans citer ni livre, ni internet, hormis un magazine engagé dans l’éthique commerciale. Justement ceci dans le but de poser des hypothèses et de donner mon avis en sortant des sentiers battus. J’espère que cela se remarque... Bref, l’essentiel est que le travail ait été validé, ouf. J’ai pas mal de corrections, de modifications et de compléments à faire d’ici les vacances de Pâques et le doc final doit être rendu au retour des vacances. J’aurai l’occasion de parler de mon expérience personnelle lors de la soutenance orale. Je ne suis pas sûre qu’elle ait une place judicieuse à l’écrit mais je vais encore y songer, puisque la conclusion reste à faire. L’enseignante m’a dit que c’était un bon et beau travail et qu’elle avait beaucoup aimé le dernier chapitre. Plutôt positif comme retour de sa part, c’est chouette. Je vais donc reprendre tout ça en tenant compte de toutes vos remarques et je vous encourage encore à être critiques. Cela ne peut qu’être intéressant, soit pour la conclusion, soit pour la soutenance. Et qui sait peut-être que quelqu’un sera motivé pour écrire un autre travail qui proposera un angle différent, ce qui m’intéresserait beaucoup. Je vous dis juste mon sentiment qui est un mélange entre la joie d’avoir bien avancé et la frustration de ne pas avoir plus de temps pour faire un travail plus conséquent et aboutit. Mais un truc est sûr et je pense que nous sommes tous d’accord, l’important réside dans l’action et l’expérience concrète. Toute cette intellectualisation est un peu inutile et je me réjouis d’en finir pour aller me balader tranquille à pieds nus sans plus me prendre la tête sur le quoi du qui du qu’est-ce ! Je vous souhaite un bon week-end à tous et merci d’être là.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Sam 24 Fév - 22:28

Bravo pour la validation de ton travail, c'est amplement mérité ! clap!

_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
françois
le Fakir de Provence
Modérateur
le Fakir de ProvenceModérateur
avatar

Age : 68
Sexe : Masculin
Job : Retraite! Pratique le vol à voile

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 05/09/2012
Nombre de messages : 9091

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Dim 25 Fév - 11:40

Bravo pour le franchissement de cette étape. Mais comment font ceux qui ont toujours le temps de tout faire?
Revenir en haut Aller en bas
FAB
le Schtroumpf à lunettes
Administrateur
le Schtroumpf à lunettesAdministrateur
avatar

Age : 53
Sexe : Masculin
Job : Employé administratif

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 01/10/2007
Nombre de messages : 12039

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Lun 26 Fév - 6:23

C'est vrai que nous avions commencé notre "the book" et n'ayant pas de dead line, on a un
peu beaucoup laissé tomber l'affaire ...... Embarassed

Je me joins à vous pour féliciter Piiémo clap!

Je pense Piémo que si tu le souhaites, tu peux reprendre la même ligne de travail, 
à savoir, nous proposer une copie des différents chapitres corrigés et améliorés
car c'est aussi intéressant de voir là où la prof à trouver à redire.

_________________________________________________
sans schtroumpf, la schtroumpf est plus schtroumpf
Revenir en haut Aller en bas
Fabienne
la fée Mélusine
Administratrice
la fée MélusineAdministratrice
avatar

Age : 38
Sexe : Féminin
Job : médecin urgentiste

Pratique du barefooting :
  • marche / randonnée

Inscrit(e) le : 20/04/2016
Nombre de messages : 4127

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Lun 26 Fév - 21:03

+1 ! Zen

_________________________________________________
Primum non nocere.
Revenir en haut Aller en bas
Piedsmobiles
Pied tendre
Pied tendre


Age : 47
Sexe : Féminin
Job : podologue

Inscrit(e) le : 13/11/2017
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   Mar 6 Mar - 12:40

Merci, je dois trouver le temps de me remettre au travail. Je vous enverrai mes corrections au fur et à mesure pour avoir vos retours. En attendant, portez-vous tous bien.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"La marche et la course pieds nus, quel phénomène de société ?"
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Rendez vous International des Barefooteurs-Pieds nus par plaisir :: On l'a déniché pour vous :: Les contributions personnelles des membres du RIB-
Sauter vers: